Amiante : un dossier au pénal pour les « responsables nationaux » ?

juin 09 10:08 2017

Plus de vingt ans après le dépôt des premières plaintes, ce mercredi 7 juin la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris examine un dossier sensible : celui de l’exposition à l’amiante des salariés de l’université de Jussieu et des chantiers navals Normed de Dunkerque, une bataille juridique menée par l’Association régionale de défense des victimes de l’amiante du Nord-Pas de Calais (Ardeva) et le Comité anti-amiante Jussieu.

Les deux associations, représentées par les avocats pénalistes Eric Dupond-Moretti et Antoine Vey, réclament la confirmation des mises en examen de 2012 des « responsables nationaux » pour « homicides et blessures involontaires ». Ces derniers, anciens membres du Comité permanent amiante (CPA) et les chantiers navals Normed de Dunkerque, demandent de leur côté l’annulation de leurs mises en examen.

Déjà en avril dernier, l’Ardeva et le Comité anti-amiante Jussieu avaient adressé une lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle, présentant trois propositions concernant le traitement judiciaire de la problématique amiante.

Affaire à suivre donc, puisque la décision de la cour d’appel ne sera connue que mi-septembre, avec, en cas de maintien des mises en examen, un procès pénal à la clef.

  Article "tagged" as:
  Categories:
voir plus d'articles

A propos de l'auteur

Karen Pottier
Karen Pottier

Voir plus d'articles
ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire

Vos données seront en sécurité Votre adresse email ne sera pas publiée. Les autres données ne seront pas partagées avec une tierce personne.
Tous les champs sont requis.