Eternit : non-lieu requis pour les responsables

Eternit : non-lieu requis pour les responsables
novembre 07 09:55 2017

Comme un rappel à la décision de la cour d’appel de Paris, en septembre dernier, d’annuler les mises en examen de neufs responsables nationaux impliqués dans deux dossiers emblématiques de l’amiante (campus de Jussieu et chantiers navals Normed de Dunkerque), le parquet de Paris vient de réclamer un non-lieu général pour les responsables de l’entreprise Eternit.

Eternit, groupe spécialisé dans la transformation de l’amiante, est depuis 1996 visé par des plaintes contre le matériau. C’est le 26 octobre dernier que la demande de non-lieu du parquet de Paris est tombée. Dans un communiqué, la FNATH (Fédération nationale des accidentés du travail et des handicapés) rappelle l’argument invoqué par la procureur : un « temps de latence extrêmement long et variable qui s’écoule entre l’exposition à la substance et l’apparition des premiers signes cliniques d’une pathologie » et qui « empêche de situer dans le temps avec précision le moment de l’intoxication et, par voie de conséquence, d’identifier le responsable de cette intoxication ».

Désormais, ce sont aux juges d’instruction de décider ou non de clore la procédure. En cas de non-lieu prononcé, l’Andeva (association nationale de défense des victimes de l’amiante) a d’ores et déjà annoncé son intention de faire appel.

  Article "tagged" as:
  Categories:
voir plus d'articles

A propos de l'auteur

Karen Pottier
Karen Pottier

Voir plus d'articles
ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire

Vos données seront en sécurité Votre adresse email ne sera pas publiée. Les autres données ne seront pas partagées avec une tierce personne.
Tous les champs sont requis.