Les titres professionnels du désamiantage officiellement créés

Les titres professionnels du désamiantage officiellement créés
juillet 30 13:33 2018

Voilà qui devrait contribuer à la professionnalisation de la filière du désamiantage, dont les acteurs étaient jusqu’ici formés à la prévention du risque amiante, mais pas au métier de désamianteur. Initiés par la Direction générale du travail (DGT) et dans les tuyaux depuis plusieurs mois, les titres professionnels du désamiantage ont aussi officiellement créés à la suite d’une publication parue au JO du 28 juillet 2018. Plus précisément, il s’agit de trois arrêtés portant création de titre professionnel en lien avec le traitement de l’amiante « ou d’autres polluants articulaires » :

• Opérateur de chantier (niveau V),
• Encadrant de chantier » (niveau IV)
• Encadrant technique de chantier » (niveau III).

Ces arrêtés ouvrent ainsi la voie à l’inscription à compter du 1er janvier 2019 de ces trois titres professionnels au RNCP (le répertoire national des certifications professionnelles). Une étape qui contribue à « graver dans le marbre » les compétences que l’on attend de ces différents professionnels. Les arrêtés fixent en effet les « blocs de compétences » que chaque intervenant doit être en capacité d’attester.

Structuration de la filière

Ces trois titres doivent également contribuer à rendre plus identifiables les différents professionnels. Comme le rappelait la Commission nationale de la certification professionnelle dans son avis de janvier 2017 sur la certification « encadrant technique », « plusieurs catégories d’entreprises certifiées 1552 (désamiantage) coexistent aujourd’hui ».

Ce nouveau dispositif de titres professionnels doit donc accompagner la montée en compétences des intervenants, mais également « faciliter le repérage de la formation par les financeurs, valoriser les savoir-faire des opérateurs en activité par le biais de la VAE, mettre en place des perfectionnements pour les salariés en activité… ». Pour mémoire, toujours selon la CNCP, le secteur du traitement de l’amiante représentait, en mars 2016, « 35 000 intervenants répartis sur 1150 entreprises », un nombre en forte augmentation : elles n’étaient que 870 en 2014.

Éradication totale

En dépit de cette inflation récente du nombre d’acteurs, la filière devrait encore se développer dans les prochaines décennies, entre cadre réglementaire contraint et « complexification des opérations futures » (sites industriels, navires, centrales nucléaires…). « À cause de son utilisation intensive durant la deuxième moitié du 20ème siècle, on estime que l’éradication totale de l’amiante prendra entre 40 et 50 ans », précisait la CNCP.

Arrêté du 20 juillet 2018 portant création du titre professionnel d’opérateur de chantier de traitement de l’amiante ou d’autres polluants particulaires

Arrêté du 20 juillet 2018 portant création du titre professionnel d’encadrant de chantier de traitement de l’amiante ou d’autres polluants particulaires

Arrêté du 20 juillet 2018 portant création du titre professionnel d’encadrant technique d’une opération de traitement de l’amiante ou d’autres polluants particulaires

  Categories:
ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire

Vos données seront en sécurité Votre adresse email ne sera pas publiée. Les autres données ne seront pas partagées avec une tierce personne.
Tous les champs sont requis.