La Fidi veut valider une vingtaine de processus pour les prélèvements amiante

La Fidi veut valider une vingtaine de processus pour les prélèvements amiante
octobre 09 13:32 2019

Sur quoi l’opérateur de repérage, intervenant en sous-section 4, peut-il s’appuyer pour évaluer son niveau d’empoussièrement ? À l’heure actuelle, la filière diagnostic ne dispose d’aucune littérature sur les prélèvements et les empoussièrements susceptibles d’être générés.

Sur le modèle de Carto Amiante, la Fidi (Fédération interprofessionnelle du diagnostic immobilier) travaille à l’élaboration de processus validés avec l’ensemble des acteurs de la prévention, Carsat, Cramif, OPPBTP, Direction générale du travail, Union sociale de l’habitat… Même si cela ne dispense pas de réaliser une mesure pour s’assurer de l’empoussièrement, le projet permettra aux employeurs du diagnostic de disposer de solides références pour évaluer leur niveau d’empoussièrement. La Fidi souhaite concentrer ses efforts sur une vingtaine de processus courants : prélèvement de dalle de sol, prélèvement de mastic de fenêtre, de calorifugeage… Rien que du très classique.

Le coût du projet est estimé à quelque 200 000 euros : entre les mesures d’empoussièrement à financer, mais aussi la logistique et la maîtrise d’œuvre nécessaires pour piloter ce projet. La Fidi espère une dizaine de processus validés dès 2020.

voir plus d'articles

A propos de l'auteur

Christophe Demay
Christophe Demay

Voir plus d'articles
ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire