ADX Groupe accrédité pour l’inventaire des matières dangereuses dans les navires

ADX Groupe accrédité pour l’inventaire des matières dangereuses dans les navires
octobre 14 08:17 2019

Actuellement, seules trois sociétés en France sont accréditées pour réaliser des IHM, ou inventaires des matières dangereuses à bord des navires. ADX Groupe s’est lancé sur le créneau pour compléter son offre auprès des armateurs, et a reçu le sésame en août.

ADX Groupe vient de renouveler son accréditation pour la recherche d’amiante à bord des navires et d’obtenir une nouvelle accréditation pour la réalisation de missions d’inventaire des matières dangereuses à bord des navires (IHM), ajoutant ainsi une nouvelle corde à son arc. Cette nouvelle accréditation est une suite logique qui permettra au groupe de développer son expertise dans le domaine de l’inspection à bord des navires, confortant ainsi sa raison d’être à travers son engagement au quotidien avec le label Safety Ethics Environment.

« Nous apportons notre expertise du sujet amiante aux experts des navires, c’est un enrichissement mutuel, indique Nicolas Medard, responsable technique polluants navires chez ADX Groupe. Il faut ajouter à cela des connaissances chimiques et techniques, puisque les autres polluants sont à prendre en compte pour l’IHM. » La mission consiste à identifier, localiser et quantifier les matériaux dangereux -incluant bien évidemment l’amiante-, selon une liste établie par une réglementation européenne (annexe II du règlement UE n°1257/2013 du Parlement européen et du Conseil du 20 novembre 2013 relatif au recyclage des navires).

Réalisé dans l’optique du recyclage des navires, l’IHM les accompagne tout au long de leur vie. Il se présente en trois parties : un inventaire « initial » à réaliser avant janvier 2020 pour les bâtiments existants ou à la construction pour les navires neufs, et deux autres parties à entreprendre au moment du recyclage des navires, concernant les déchets et marchandises résiduelles restant à bord au moment de la déconstruction.

Quels sont les navires concernés par cet inventaire ?

L’inventaire permet une harmonisation européenne, afin d’atteindre l’objectif de la convention de Hong-Kong de recycler les navires en fin de vie de manière sûre, durable et écologiquement rationnelle. Contrairement au repérage amiante qui ne s’applique qu’aux seuls pavillons français, l’IHM s’applique aux navires battant pavillon européen ou d’un état tiers à partir du moment où ils s’arrêtent dans un port ou un mouillage européen et qu’ils présentent une jauge brute supérieure à 500 tonneaux (méthode de mesure de la capacité de transport). Le DTA est lui un outil « français » qui permet de remplir la partie amiante de l’IHM, mais à l’inverse l’IHM n’est pas suffisant pour satisfaire au décret 2017-1442. La société est accréditée, et plusieurs experts ont été formés (processus de formation validé par le Cofrac) pour réaliser ces missions, tant au niveau national qu’international.

  Article "tagged" as:
  Categories:
voir plus d'articles

A propos de l'auteur

Karen Pottier
Karen Pottier

Voir plus d'articles
ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire